AOI DP Meylan

Forum de discussion entre DP et salariés de AOI-AWG Meylan


    Atos Origin : l'intersyndicale dénonce la politique de rentabilité de la direction

    Partagez
    avatar
    choang

    Messages : 73
    Date d'inscription : 13/05/2009
    Localisation : Bientôt ailleurs

    Atos Origin : l'intersyndicale dénonce la politique de rentabilité de la direction

    Message par choang le Ven 29 Mai - 10:45

    http://www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39503082,00.htm

    Rassemblés en intersyndicale, les syndicats d’Atos Origin critiquent le plan de réduction des coûts, passant par le gel des salaires, des licenciements, le refus de congés et une indemnisation des frais réduite.


    En réaction aux mesures de la direction de la SSII française dans sa branche intégration, les organisations syndicales (CFDT, CFE-CGC, CGT et specis-UNSA) se sont rassemblées dans une intersyndicale, baptisée SOS Atos.
    Sur son blog, l'organisation critique les opérations mises en place dans le cadre d'un plan de réduction des coûts.

    L'intersyndicale y dénonce des refus de congés, l'indemnisation réduite des frais de déplacement des salariés, la nature déqualifiante de missions, et la multiplication des licenciements. Les syndicats citent, par exemple, la recherche d'une économie à court terme réalisée en imposant une prise de congé immédiate ou un isolement forcé au domicile.

    Une première grève le 26 mai

    « Les salariés en ont assez d'être considérés comme des coûts salariaux qu'il faudrait réduire. Ils en ont assez d'une politique qui baisse leur pouvoir d'achat, s'attaque aux droits à congés, qui réduit leurs droits, supprime les emplois et qui accroît chaque jour les inégalités et les discriminations », peut-on lire sur le site

    Le 26 mai, les organisations syndicales ont organisé un premier mouvement de grève. Selon le MagIT, une centaine de salariés d'Atos du site de La Défense se sont joints à la manifestation. A Rennes, sur un site qui compte 280 salariés, ils étaient 150 rapporte le journal Ouest France.

    Le comité d'entreprise et les syndicats font plusieurs propositions à Thierry Breton, le nouveau P-DG de la SSII. Il s'agit notamment de plafonner les rémunérations (primes et salaires) à 100 000 euros (le P-DG perçoit 1,2 million d'euros de salaire fixe), d'indemniser les déplacements à leur valeur réelle et de mettre en place un plan de formation permettant aux salariés en intercontrat de retrouver des missions.

    Des congés rémunérés à 25% du salaire chez Logica

    Du côté de l'éditeur Logica, l'ambiance se tend également. Arguant de la crise, l'entreprise a décidé d'instaurer un système de congés rémunérés à 25% du salaire pour ses employés en intercontrat et ceux en mission qui pourraient être remplacés par un autre salarié en intercontrat. Un collaborateur acceptant la mesure pourrait prendre entre 10 et 90 jours de congés.

    Bien que basée sur le volontariat, cette mesure fait craindre aux syndicats des pressions sur les employés de Logica, notamment par des menaces de licenciement.
    Ce projet de la direction s'ajoute au gel des salaires décidé en début d'année.

      La date/heure actuelle est Jeu 25 Mai - 22:17